Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

le-douanier-copie-1.jpg

 

Une page sur les bruissements du monde

Une page sur les mots qui se font jour en nous

Une page sur un devenir

Une page pour poser les humeurs de notre monde

qui change...

 

 

 

 

 

 

 

Photo : Martin.

 


 

cygni b

Un monde merveilleux

 

Quand le temps se met à rêver, quand il oublie les blessures d'orgueil,il imagine un monde merveilleux.

Un monde peuplé d'êtres irradiés,
tel des matadors d'univers improbables...

Il naît des averses de pluies qui traversent une atmosphère désincarnée, le soleil électrique explose les traits de ces êtres sans souvenirs.
Le temps rêve... et moi j'emporte au loin des images sans foi, l'espérance naît du temps, la souffrance aussi...

 

 

 

Photo : Martin.

 

 


 

Ainsi soit-il !

 

envol.jpg

Mon cœur tambourine sans relâche la même rengaine
depuis tant de siècles ! une illusion qui souffre en moi
et pourtant l'esprit d'un paradis était si beau !

trop beau....
 
Les hommes ont le cœur tellement pervertis !
et pourtant ils sont capables de si beau rêves !
mais l'exigence de l'inconnu les a conduit vers
une illusion ou le mensonge devient  religion, ainsi soit-il !

 

 

 

 

 

Photo : Martin

 


 

Urban Life

 

  regard-urbain.jpg

 

 

Urban life, est un regard urbain que je porte sur La Ville, sur les valeurs qui régissent son monde moderne. Au fil des dédales de ses rues, je capte, ici et là des visions de sa structure, une construction à la fois verticale et horizontale, qui forment les strates de notre société.

Tout est moteur, énergie pour la faire vivre, Elle qui est le fruit de nos arrogances, de nos règles établies sur une performance si vaine, si laide...
Tous  nous sommes l'architecte de la Ville, forgée à notre nature, ou contre nature ?
Elle est notre enfant terrible qui nous échappe, la fuite en avant lui va si bien...
Je lui  parle d'amour et Elle me répond par un rictus sans pudeur qui cache sa peur du quotidien...

Loin d'Elle j'ai rêvé d'un lieu de vie et de partage, un besoin vital qui guide mes pas, je voulais juste respirer, croire en la vie qui pourrait éclairer mes silences... Plus les années passent, plus le fardeau qu'Elle fait peser sur notre vie devient lourd à porter.

J'ai peur de perdre la lumière de mes silences, dans ma cellule je broie l'enfer, parfois je rêve si fort, attiré par des phares, des funambules qui agitent les signes de l'entrée de secours... Je guette la sortie autorisée, je guette un autre rêve, rien ou  si peu...

Au-delà du béton, l'homme s'enivre de sa mémoire collective et j'ai mal ! Jusqu'au dégoût... Que d'illusions perdues, sur le chemin du tigre l'homme poursuit sa route, traçant inexorablement sa haine sur la vie. Elle était notre fer de lance au travers du monde, que d'illusions perdues ! Fatiguée Elle traîne ses pas, sans un sourire, l'amour est ailleurs...
Je parcours la Ville, étranger parmi des étrangers, il fait froid, comme dans toutes les villes qui ont grandi trop vite...

Mes images que je ramène de la Ville, sont comme des négatifs, images latentes qui demandent à être mis en jour, un combat entre elles et moi, parfois je gagne, parfois je perds...

Rien n'est facile dans un combat entre le présent et le devenir, pour créer une vision d'auteur, qui se s'arrête pas à la prise de vue...

Photo : Martin

 


 

  monde-copie-1.jpg

 

 

 

 

Les temps troublés


 

Le ciel dans notre monde moderne se trouble. Il balaye mes quelques espoirs de lueurs, ils étaient déjà si fragiles...

 

La fureur sous nos cieux annonce un orage bien sombre, un orage de folies. L'espoir n'est plus, mais une indicible force prends naissance en moi.

Je laisse venir les ombres sombres qui déchirent notre monde, le théâtre de nos vies se brise sur des forces qui dominent le monde.

Dans mon cœur j'entends la résonance d'une force qui m'incite à vivre autrement. Elle forge ma destinée, mais suis-je bien de ceux que je perçois, de ceux que j’essaie de comprendre ?

 

Plus rien ne sera comme avant, je me retrouve dans un univers où le pire arrive toujours.

Entre la lumière et l'ombre se joue la dramatique de nos vies. Dans le meilleur des mondes le hasard joue aux dés avec nous...

 

Dans le milieu de mon silence s'ouvre une porte vers un futur, comme un jour qui se lève sur un matin nouveau. Le matin des premiers temps où le vent donne corps à mes espoirs et qui me donne l'essence même de nos vies.

 

Mais il se fait tard , mon amour et moi partons vers une autre destinée que celle pavée par ces démons de lumière qui voudraient illuminer nos vies...

 

Photo : Martin.

Partager cette page

Repost 0
Published by

___________________________

  • : Les Mots de Danielle Messia
  • Les Mots de Danielle Messia
  • : Un blog pour que la mémoire de Danielle Messia ne se perde dans nos vies. Un blog aussi pour faire découvrir cette chanteuse qui avait un talent immense, à l'égal des grands de la chanson française.
  • Contact

A propos du blog

Avec mon blog je forge un bout de mémoire d'une chanteuse formidable qui avait un talent fou, elle ne mérite pas que son nom se perde dans les méandres de l'histoire.

Alors forgez vous aussi un bout de la mémoire de Danielle en écoutant ses chansons, cherchez ses disques, écumez les foires aux disques et si par malchance vous ne trouvez pas ses disques, alors écrivez-moi je serai là pour vous faire découvrir l'univers de Danielle.

 

 

Nouveautés de Mars

 

Chanson de la semaine, Comme la Rose

Chanson de la semaine

 


 

 

 

Chanson de la semaine Comme la Rose, reprise de Bette Midler , The Rose 


 

Chambre à part

Mes textes, mes images

--------------------------------------

Mes préférences...